Renaissance en Gironde : la députée Bérangère Couillard voulait la présidence, des oppositions se manifestent en interne

« On change tout du sol au plafond », clamait en septembre dernier Aziz Skalli, le président de Renaissance 33. En changeant de nom, l’ancienne République en marche entendait se structurer en véritabl…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire